Semaine 2A : C’est quoi la collaboration ? Quel type de collaboration entretenez-vous?

Nous voulons savoir ce que c’est que la collaboration selon vous. Dites nous davantage avec qui vous collaborez dans le cadre de vos émissions agricoles.

Avez-vous des questions sur ce qui peut rendre une collaboration effective et efficiente? Posez les ici et les autres participants et personnes ressources vous répondront.

Si vous ne vous êtes pas encore présenté, veuillez le faire à la Semaine 1.

1 J'aime

Bonjour à tous d’abord. Moi c’est Mouusa DUNIA Directeur de la Radio Communautaire la Vérité à l’Est de la République Démocratique du Congo, Je m’excuse un peu pour le retard d’une semaine que j’ai connu suite au manque de connexion internet.
La collaboration est une manière de travailler avec quelqu’un autre ( un groupe ou une personne spécialisée dans un domaine quelconque).
Dans mes émissions agricoles à la radio Communautaire la vérité à l’Est de la RDC; je collabore avec les agronomes du milieu que quelques fois je les invites sur plateau pour partager certaines informations. Je collabore aussi avec le service étatique en charge de l’agriculture, pêche été élevage, pour ce service, nous organisons des interview que nous présentons à la radio dans nos émissions.
Et à la fin, je collabore avec les coopératives des agriculteurs qui réunissent les agriculteurs ici lorsque nous voulons parler de la realité que vivent ces agriculteurs, leur mode d’organisation et les avancées et les difficultés liées à leurs activités agricoles.
Merci

1 J'aime

Bonjour chers frères et soeurs de la communication.

c’est probablement la moindre des choses que je me suis posé: qu’est ce que la collaboration même si chaque jour on est dedans.
collaborer, c’est se mettre d’accord pour réussir un programme radiophonique qu’il soit agricole ou non au profit de l’ensemble des membres de la communauté.

la collaboration de l’équipe radio GOULOU peut être diviser en deux groupes
premier groupes : la collaboration dans la production avec grand P
les auditeurs, les membres des clubs d’auditeurs même si l’engouement n’est plus comme aux premières heures. cette collaboration facilite la production dans les villages et aussi permet d’avoir le retour de certains programmes.
les services techniques : pour avoir la possibilité de traiter presque de tous nos sujets
les responsables coutumières et religieuses : important pouvoir de protection
deuxième groupe:
les partenaires avec les commerçants de céréales de la localité
les ONG et Associations
dans certains cas, les institutions Etatiques.

1 J'aime

Bonjour @MOUSSA et @2019duwani. Merci d’ouvrir les échanges cette semaine avec vos contributions sur votre compréhension de la collaboration.

Pour Moussa, la collaboration c’est ceci:

Il collabore avec des experts de divers domaines dans le cadre de ses émissions.

Pour @2019duwani, la collaboration c’est:

Il nous présente en plus, divers groupes avec lesquelles il collabore pour enrichir ses émissions.

Dépêchons nous car la première journée de la Semaine 2 tire à sa fin.

Quelle est votre compréhension de la collaboration. Avec qui collaborez vous?

Nous vous attendons et à titre de rappel, nous avons deux files pour les échanges cette semaine (Semaine 2A et Semaine 2B). Faisons nos contributions sur les deux files de discussion.
Merci!

Pour moi, la collaboration est une organisation du travail en commun où plusieurs personnes mutualisent leurs savoirs, leurs compétences et leurs efforts pour réaliser un projet. la collaboration peut être multisectoriel.

1 J'aime

Bien dit @kamresa :smiley:. Avez-vous une expérience de la collaboration? Si oui, je vous prie de partager ces moments avec nous.

Le RESACIFROAT est membre d’un mouvement de femmes rurales dénommé " Nous Sommes la Solution" (NSS) qui a pour objectif: Promouvoir l’agro-écologie comme une alternative à la sécurité et la souveraineté alimentaire. Pour une plus grande adhésion des femmes rurales et une plus grande implantation du mouvement dans le pays, le RESACIFROAT a fait l’option de mener des actions de communication, d’information et de sensibilisation pour atteindre son objectif. Le réseau a donc signé une convention de collaboration avec 5 radios dont une radio nationale et 4 radios communautaires implantées dans sa zone d’intervention. Pour la bonne marche de cette collaboration, le réseau a d’abord procédé à l’identification des personnes ressources pouvant apporter leurs expertises pour le succès du projet. Ensuite, il a organisé un atelier de formation pour la mise à niveau des animateurs des radios et les femmes rurales membres du mouvement sur les enjeux et les concepts clés de NSS. cet atelier a permis de préparer les femmes rurales à l’utilisation de la radio pour faire passer leurs messages et de participer à la définition des thèmes de la campagne radiophonique. Au cours de la formation, les participants ont de commun accord, élaboré un document qui fixait les modalités et les conditions de la collaboration qui engageait chaque acteur. La convention a été signée par les parties prenantes. Le suivi a été confié aux femmes rurales à travers des clubs d’écoute et au RESACIFROAT qui a organisé des sorties terrain pour l’évaluation des émissions. Au regard des dispositions prises avant et après la signature de la convention, des rapports et des planning de diffusion déposés par les radios, nous n’avons pas noté de grandes difficultés. Nous avons néanmoins noté après les d’évaluation que certaines radios n’avaient pas atteint le rayon de couverture indiqué dans le contrat.

2 J'aimes

Cette contribution nous montre les enjeux de la collaboration dans l’atteinte des objectifs d’une action de communication. Cette expérience de la collaboration met en exergue les fonctions de planification, de suivi et d’évaluation.
Merci @kamresa

Bonjour. la collaboration est le fait d’entreprendre une action et que l’on se rende compte qu’on ne pourrait mener à bien cette action seule. On a recours à quelqu’un et que cette personne trouve aussi son compte dans l’action que vous allez mener ensemble. Je suis un agent du développement rural; aujourdh’ui, j’ai recours à la radio pour faire passer des thèmes sur les bonnes pratiques agricoles. en retour la radio veut élargir sa gamme d’auditeurs qui sont en majorité des agriculteurs et a besoin des thèmes pour les occuper. Dans ce cas de figure, la contribution de l’un et de l’autre est nécessaire pour le bien des agriculteurs.

2 J'aimes

Bonjour chers tous, QU’EST CE QUI PEUT RENDRE UNE COLLABORATION EFFECTIVE ET EFFICIENTE?

Comment ainsi donc pour avoir des effets de partenariat gagnant-gagnants avec les producteurs? les amener à plus d’engagement financiers pour que la radio puisse faire des émissions terrain dans les campagnes plus éloignées du site de la radio (60 km)?

1 J'aime

Bonjour Moussa,

Comme les autres intervenants, on note que vous cernez la notion de collaboration puisque vous avez cité vos collaborateurs tels les experts agronomes de la place et les agents de l’Etat. Mais je pense vous devez en avoir plus. Si c’est le cas, merci de nous les citer……

On voit aussi que vous invitez aussi les agriculteurs pilotes à travers leurs faitières. C’est qui est très importants pour l’efficience de l’émission, car les agriculteurs sont souvent plus attentifs et intéressés si un de leur participe à l’émission. C’est pourquoi, il est nécessaire d’inviter à côté de l’expert, les agriculteurs ayants adoptés les innovations techniques. Comme ça ils partageront leurs expériences et seront vite suivis par d’autre agriculture.

Merci, vous pouvez intervenir encore.

1 J'aime

Bonjour Kamresa

Merci pour contribution de taille. On note avec vous les procédures et les étapes à suivre pour une collaboration efficace : signature de convention, identification des personnes ressources, formations des animateurs radios, définition des rôles et responsabilité, planning et suivi des activités, etc….

Mais après l’évaluation, est-ce que vous avez cherché à comprendre ce qui a fait que certaines radios n’avaient pas atteint le rayon de couverture indiqué dans le contrat.

A mon avis, c’est ce qu’il faut pour renforcer l’efficacité de votre collaboration.

1 J'aime

Bonjour DaoudaZerne,

Vous nous avez éclairé un peu sur les avantages d’une collaboration entre partie prenante dont une large diffusion des bonnes pratiques agricoles aux agriculteurs et un l’élargissement de la gamme des auditeurs radios qui sont aussi les agriculteurs.

Aux autres participants et particulièrement aux radiodiffuseurs ! Pouvez nous dire pourquoi, les radios ont besoin d’élargir le nombre de leur auditeur.

Merci

1 J'aime

je ne saurai répondre exactement pourquoi les radiodiffuseurs cherchent à augmenter le nombre de leur auditeur mais ce qui est sûr une large couverture d’une radio lui rapporte du gain. Par exemple, lorsque nous voulons faire un communiqué, nous cherchons d’abord la radio la plus écoutée et celle qui émet le plus loin possible.

1 J'aime

Bonjour Coulou,
A chaque fois que nous rencontrons des difficultés , nous cherchons à comprendre au cours de nos réunions bilan. En ce qui concerne la couverture radiophonique, il paraît que le relief et les intempéries peuvent jouer sur les ondes, ce qui provoque une mauvaise réception des émissions. C’est l’explication qui nous est donné souvent sinon je ne suis pas technicienne et je ne maîtrise rien de la technique. Dans tous les cas ça n’arrive pas souvent et généralement nos résultats sont atteints

1 J'aime

Bonjour à tous.
Nous sommes en milieu de la Semaine 2 de notre discussion sur la collaboration. Nous notons déjà un foisonnement d’idées autour de la perception de la collaboration, mais de nombreux participants ne se sont pas encore exprimés. Faisons bouger nos méninges et donnons librement notre point de vue pour faire avancer la discussion.

@KANT @Tata @Dolphe @radiomampita @Pape @1972-G @Stephanie @caroline @ILLY1 @Benjamin @zama @JIMYS @josue @FRANCO @tomirefu4 @BAYO @Bea @MANU

Là où nous nous trouvons, en tant que radiodiffuseur, radiodiffuseuses ou partie prenante, nous collaborons d’une manière ou d’une autre pour atteindre nos objectifs de communication. Partageons notre expérience.
Merci

Je préfère utiliser « travail d’équipe » pour dire que l’augmentation de la production agricole est un travail d’équipe entre les différents intervenants à l’aval du processus de production agricole comprenant le communicateur ou journaliste du monde rural qui met en musique le fermier ; le météorologue ; l’agronome et le commerçant vendeur des semences et des fertilisants. Ainsi, la participation active dans la communication est indispensable pour atteindre un bon rendement agricole surtout que la communication transversale illumine tous les intervenants agricoles, chaque sait comment améliorer ses performances.

Il est utile de mentionner que le terme « collaboration » est négativement connoté en langue française durant et après la seconde guerre en témoigne le lien suivant: https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Collaboration_en_France.
Cependant ce fameux concept a été récemment utilisé dans l’apprentissage en ligne avec son concept spécifique de « travail collaboratif » qui n’a pas vraiment rencontré le consensus au sein des apprenants en ligne qui lui préfèrent «travai coopératif » ou « travai en équipe » surtout avec la version avancée de MOOC d’apprentissage en ligne.

1 J'aime

Merci @KANT pour votre point de vue qui marque par sa profondeur. Vous préférez le terme ‹ travail d’équipe › indispensable à l’atteinte d’un bon rendement agricole.

Un mot peut porter de nombreuses signification mais pour la présente discussion, nous avons retenu le mot collaboration dans son sens primaire que constitue le fait de collaborer, de travailler avec quelqu’un pour atteindre un but, et l’objectif pour nous dans le cadre de cette discussion, c’est l’amélioration de la qualité de nos émissions agricoles par une meilleure collaboration entre radiodiffuseurs, radiodiffuseuses et les parties prenantes.
Merci encore pour cette contribution.
Meli

Bonjour à tous

Mon avis sur la Collaboration !

La collaboration est un travail en commun entre deux ou plusieurs personnes physiques ou morales (parties prenantes), le plus souvent de compétences différentes, dans le cadre d’une complémentarité afin de réaliser une action, un œuvre, un résultat ou un objectif bien déterminé.

Dans une collaboration, chaque partie prenante est appelée collaborateur. Les rôles et les tâches de la collaboration doivent être aussi bien définis et bien répartis entre les collaborateurs. Par ailleurs, je préfère une collaboration entre personnes morales (structures) car en cas d’indisponibilité d’un représentant d’une structure, un autre représentant de la même structure peut être mobilisé pour la tâche.

A ne confondre entre collaborateurs et collègues qui sont des personnes faisant partie d’une même entreprise, d’une même structure ou d’un même établissement ; ou qui désigne souvent les personne qui exercent les mêmes fonctions. C’est pour dire que tout en commun n’est pas une collaboration car les collègues font aussi des travaux en commun.

Dans le cadre d’une émission agricole, la collaboration a pour objectif une large diffusion des innovations techniques et technologiques directement et indirectement liées à la production agricole (c’est-à-dire pas seulement les techniques de culture car beaucoup d’aspects entrent en ligne de compte) auprès d’un grand nombre d’agriculteurs, les permettant de bien développer leurs activités en les faisant changer de comportement et leur façon de faire.

Ces émissions agricoles impliquent donc plusieurs parties prenantes en fonction des objectifs recherchés ou fixés. Je vois ici dans les réactions des uns et des autres, qu’on cite seulement deux principales parties prenantes, les radiodiffuseurs et agents vulgarisateurs et un troisième, les agriculteurs pilotes à travers leurs organisations.

Je me permets d’en citer plusieurs en fonction de ou des objectifs de la collaboration et en fonction des besoins des agriculteurs dont :

  • Radidiffuseuses et radiodiffuseurs ;
  • vulgarisateurs (agents d’encadrement, structures de recherche, etc…) ;
  • Partenaires financiers (banques et institutions de microfinance) ;
  • Agrodealeurs ;
  • Organisations (faitières) d’agriculteurs ;
  • Projets/programmes et ONG ;
  • L’Etat et les collectivités.

Merci

1 J'aime