Semaine 2 : Comment traitez-vous les sujets sur les effets du climat sur l'agriculture dans votre radio?

Bonjour à tous,

J’espère que cette semaine commence bien pour chacun d’entre nous. Nous allons entamer aujourd’hui la deuxième semaine de notre discussion sur l’agriculture et les changement climatiques.
Pour ceux qui viennent de nous rejoindre, vous n’avez pas manqué grand-chose. Car la semaine écoulée nous a juste permis de faire connaissance.

Au cours de cette deuxième semaine, nous allons discuter de la manière dont nous couvrons les sujets sur les effets du climat sur l’agriculture.

Selon un nouveau rapport des Nations Unies, le changement climatique et le phénomène El Niño ont lourdement influé sur les catastrophes naturelles survenues en 2015. Le rapport indique que le nombre et l’ampleur des sécheresses, des inondations et d’autres aléas causés par les intempéries ont augmenté à travers le monde.

Le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes affirme que 32 sécheresses graves ont été répertoriées en 2015. Cela représente plus du double de la moyenne annuelle enregistrée depuis 10 ans. L’Afrique subsaharienne a particulièrement subi de lourdes conséquences qui continueront à se faire sentir cette année.

Debarati Guha Sapir est le directeur du « Center for Research on the Epidemiology of Disasters ». Guha Sapir déclare : « Plus de 50 millions de personnes sont actuellement menacées. La situation va empirer en 2016. Nous serons aux prises avec une situation qui sera une catastrophe pour l’humanité en 2016 qui entraînera un mouvement de populations. »

L’Afrique a subi sa dernière sécheresse sévère en 2011, lorsque l’absence de pluie dans la corne de l’Afrique avait obligé environ 12 millions de personnes à abandonner leurs maisons. Cette sécheresse a tué près de 260 000 personnes en Somalie.

Guha-Sapir prévient que les sécheresses sont les catastrophes dont les effets se font ressentir le plus longtemps sur le développement humain.

Il ajoute : « Les sécheresses se soldent par une malnutrition aiguë chez les petits enfants et la malnutrition aiguë entraîne la mort des tout petits au bout de quatre à six semaines. » En 2011, des alertes rapides avaient été données concernant cette catastrophe, mais les États n’y ont pas prêté attention.

Au regard de telles informations :

1. Comment vous, en tant que radiodiffuseur ou radiodiffuseuse, relatez les effets du changement climatique sur l’agriculture?

1. Qu’avez-vous retenu de vos échanges avec les agricultrices et les agriculteurs par rapport à la compréhension qu’ils ont des changements climatiques et des répercussions sur leurs terres, l’accès à l’eau, les cultures, les animaux, etc.?

1. Où allez-vous pour les informations les plus à jour sur le changement climatique pour votre auditoire?

Le premier à se lancer aujourd’hui devient pour toute la semaine le chef de notre « village » :slight_smile:

Inoussa.

@Charles @Meli @Serge @Bbalima @pmassanga @TANG @Lamine @Danieladdeh @jeremie c’est parti pour la deuxième semaine de notre discussion. Je vous attends, venez pendant que c’est encore tout chaud :slight_smile:

Inoussa.

  1. Comment vous, en tant que radiodiffuseur ou radio diffuseuse, relatez les effets du changement climatique sur l’agriculture?
    Pour mieux relater les effets des changements climatiques, il faut aller à la source c’est-à-dire aller à la rencontre avec les agriculteurs et les agricultrices pour leur demander les changements qu’ils ont constaté dans l’avènement des saisons et dans leurs méthodes culturales. Ensuite il faut aller vers les spécialistes du domaine pour mieux expliquer. Une fois les deux types de données recueillies (sur l’observation et sur l’utilisation des moyens scientifiques). On vient à l’antenne pour monter les éléments.
  2. Qu’avez-vous retenu de vos échanges avec les agricultrices et les agriculteurs par rapport à la compréhension qu’ils ont des changements climatiques et des répercussions sur leurs terres, l’accès à l’eau, les cultures, les animaux, etc.?
    Ma dernière expérience a concerné les pêcheurs du bord du fleuve Niger. Ces derniers ont remarqué une baisse de la prise de poissons au niveau du fleuve. Selon les pêcheurs, cela est du à l’ensablement du fleuve qui empêche la production des poissons vivant en eau profonde. A cela il faut ajouter l’envahissement des plantes nuisibles.
  3. Où allez-vous pour les informations les plus à jour sur le changement climatique pour votre auditoire?
    Après les étapes du terrain, on a rencontré les responsables du ministère de l’agriculture pour rencontrer les spécialistes pour avoir les dernières évolutions des changements climatiques.
2 J'aimes

Eh bien on a notre « chef de village » pour cette semaine. Félicitations @Bbalima

Merci pour tes éléments de réponse aux trois questions. Attendons de voir ce qu’en pensent les autres.

Inoussa.

les informations les plus à jour pour notre auditoire sur les changements climatiques nous les recueillons auprès des responsables des services déconcentrés du ministère d’agriculture et de l’environnement, parfois aussi des formateurs via les ateliers de formations auxquelles nous prenons part sur la thématique et également sur internet.

1 J'aime

lors de nos échanges avec le monde rural constitué des agriculteurs et des agricultrices sur la compréhension qu’ils ont des changements climatiques nous retenons au départ que la plus part plongé dans l’ignorance semblent percevoir ce phénomène comme pure sorcellerie Il nous souvient il y a quelques années, le taro une culture vivrière qui était prisée par un bon nombre voyait ces feuilles asséchées et a disparu de notre région. une forte sensibilisation par le biais de notre radio et en compagnie des personnes ressources sur le plateau a permis de faire comprendre aux auditeurs qui avaient moult préjugés que ceci était l’une des conséquences des changements climatiques. Ces derniers temps les agriculteurs semblent mieux comprendre ce qu’on entend par changement climatique étant entendu qu’ils vivent eux mêmes les conséquences. il fait de plus en plus chaud, les cours d’eau et les forages s’assèchent faisant de l’eau une véritable denrée rare, et les cultures en pâtissent faute des pluies devenu rares par exemple en cette période de saison sèche.

1 J'aime

Bonjour une fois de plus à tous. Je vais répondre sur la base de mon expérience passé.

  1. Comment vous, en tant que radiodiffuseur ou radiodiffuseuse, relatez les effets du changement climatique sur l’agriculture?
    J’ai toujours traité cette question sur la base de mes observations personnelles, le regard des agriculteurs et agricultrices et l’éclairage des spécialistes en la matière. J’essaye d’équilibrer les interventions pour que chaque auditeur puisse tirer sa conclusion à la fin.

  2. Qu’avez-vous retenu de vos échanges avec les agricultrices
    ** et les agriculteurs par rapport à la compréhension qu’ils ont des **
    changements climatiques et des répercussions sur leurs terres, l’accès à
    ** l’eau, les cultures, les animaux, etc.?**
    Au départ, ils ne comprenaient pas. Ils réagissaient comme si un sort avait été jeté sur la communauté. J’ai vu des agriculteurs et agricultrices semer deux fois parce-que le soleil a brulé les graines dans le sol. Une grande pluie était tombé en début de saison et il y a eu un écart de presque un mois avant que les pluies ne reviennent normalement. Mais avec les information à la radio ils ont beaucoup compris et s’adaptent progressivement à la situation avec prudence.

  3. Où allez-vous pour les informations les plus à jour sur le changement climatique pour votre auditoire?
    J’ai toujours utilisé les journaux, internet, et les personnes ressources locales.

  1. Comment vous, en tant que radiodiffuseur ou radio diffuseuse, relatez les effets du changement climatique sur l’agriculture?
    Pour le faire, nous allons à la rencontre des agriculteurs et qui à travers l’activité agricole qu’il mènent au quotidien vivent de très près les effets du changement climatique et aussi à la rencontre des responsables du ministère de l’agriculture et de l’environnement. Des informations recueillies auprès de ceux-ci nous permettent de mieux concocter nos programmes.
1 J'aime

@cirage @Meli @Bbalima merci pour vos contributions.
C’est vrai, de par mon expérience aussi, que même si les agriculteurs et agricultrices n’ont pas les mots pour définir le changement climatique, les effets ils les subissent de plein fouet. Face au manque d’information beaucoup trouvent des raisons surnaturelles. J’aime bien cette expérience menée par la radio de @cirage (Quel est le nom de la radio ?) qui a permis aux agriculteurs de trouver la bonne explication à leur malheur (changement climatique).

@cirage si la radio a pu changer la mentalité des agriculteurs par rapport à une question donnée, le radio a pleinement joué son rôle.

la radio de cirage c’est la radio communautaire la voix de la diversité de Baré-Bakem

Pour les agricultrices et agriculteurs, il y a toujours eu cette tendance à mystifier tout ce qui sort de la norme, mais de plus en plus, grâce à l’ouverture des médias, notamment la proximité de radio, ils comprennent mieux ce qui se passe et prennent des mesures pour s’adapter aux changements.

Les agriculteurs et les agricultrices ont besoin de comprendre et d’expliquer les situations auxquelles il est confrontés. C’est le cas du changement climatique, dont ils subissent les effets, mais n’ont pas toujours d’explications sur le phénomène et comment y faire face. Cela exprime aussi clairement le rôle que peut jouer la radio en leur apportant ces réponses.

Les agriculteurs et agricultrices sont aussi parfois ignorant et la radio devrait d’abord etre comme un véritable levier d’éveil de conscience qui attire leur attention sur un certain nombre de choses qui pour eux ne trouve pas de justification du fait de l’ignorance. leur apporter autant que faire se peut des éclairages et leur énumérer quelques conséquences du phénomène tout près d’eux et dans leurs activités. Ils comprendront mieux et se rappeleront qu’ils vivent déja ces effets meme s’il ne savait peut etre pas quelles sont les vrai causes,

Il est aussi clair que pour mieux se faire comprendre il vaux mieux parler dans un langage simple à travers des émissions simples et simplifiées voir dans les langues locales, trouver les équivalents des mots clés tel changement climatiques et autres dans les langues locales et bien expliquer. partager leur expériences sur les effets des changements climatiques qu’ils vivent eux même. le message passera facilement à mon avis

Bonjour,

Au moment de clore la deuxième semaine de nos discussions, je voudrais partager avec quelques documents intéressants sur des idées et expériences d’agriculteurs qui s’adaptent au changement climatique. Je vous encourage à les lire pour votre information:

@Bbalima @cirage @Meli @Danieladdeh @Serge @Charles @TANG @Lamine