3 - Quels sont les liens entre la PRODUCTION AGRICOLE et la NUTRITION?

Bonjour à tous,

Nous voilà à la deuxième semaine de notre discussion en ligne sur la nutrition. Deuxième semaine au cours de laquelle nous allons discutés de la relation qu’on peut établir entre la production agricole et la nutrition.

Quels sont liens entre la production agricole et la nutrition ? Comment peut-on parler dans nos radios de l’amélioration de la nutrition à travers l’agriculture ?

Pour aborder ces questions, je vous propose deux textes. Le premier est intitulé « Recommandations clés pour améliorer la nutrition à travers l’agriculture » présente 10 conditions à travers lesquelles les programmes d’investissement agricoles peuvent influencer la nutrition.

Le second texte intitulé « ACTIONS DANS LES PAYS » présente quelques actions de la FAO comme « les écoles pratiques d’agriculture et d’apprentissage à la vie (FFLS) » qui contribuent à améliorer la nutrition et les moyens d’existence des populations.

Ce sont des textes relativement courts, je vous encourage donc à les lire. Je rappelle également que nous avons deux experts en nutrition, @Bibi et @kinabonutrition, qui n’attendent que vos questions.

Le débat de la semaine 2 est donc ouverte. A vos contributions. Pour ceux qui nous rejoignent seulement maintenant, ce n’est tard, prenez connaissance des discussions précédentes et mettez-vous à l’eau.

Très bonne semaine de discussion,
Maiga.

Bonjour à tous,

Je rappelle que la discussion de la deuxième semaine est ouverte ici depuis lundi et vos réaction sont attendues @Serge @alain_georges @John @seydoucamara… Il certains qu’on a perdu de vue depuis déjà un certain temps, je pense à @Charles @salimata @Lamine @Ahmed et d’autres qu’on n’a pas du tout entendu jusque-là, comme @Adeline, @sibidissa

@pmassanga @seydoucamara @alain_georges @John @Serge @Adeline @salimata @Charles @Lamine

J’ai le plaisir de partager avec vous un message de @Bibi qui est experte en Nutrition à la FAO. C’est l’une de nos deux expertes en nutrition qui suivent cette discussion. C’est une contribution qu’elle a faite en Anglais et qu’on a traduite en Français expressément pour vous. Voici son message:

Chers collègues,
La nutrition a un lien direct avec l’agriculture. Nous avons besoin du secteur agricole pour produire les aliments auxquels nous pouvons avoir accès et qui nous fournissent les nutriments dont nous avons besoin pour notre santé, notre survie et notre productivité quotidiennes. Mais il ne s’agit pas vraiment du fin mot de l’histoire, car il existe d’autres facteurs qui stimulent la nutrition, mais qui ne sont pas directement liés à l’agriculture proprement dite. Il s’agit par exemple : de la santé, l’eau et l’assainissement.
Toutefois, ce qui compte le plus c’est que sans aliments, il est peu probable d’avoir une vie durable ou une nutrition optimale, voire pas du tout. Par conséquent, le plus important est que les méthodes dont se servent les acteurs de l’agriculture pour produire et ravitailler les ménages en nourriture soient diversifiées, en vue de fournir la gamme appropriée de nutriments essentiels pour éradiquer toutes les formes de malnutrition.

N’hésitez pas à lui posez vos questions sur la nutrition. Nous ferons traduire vos questions Anglais et ses réponses seront traduites en Français pour vous.

Bien à tous,
Maiga.

Bonjour à tous. Vous constatez que j’ai pris deux jours pour revenir attaquer cette question. Le temps de mieux reflechir et surtout de poser la question à ma grand mère… Ah oui, c’est quoi le lien entre ta production agricole et la nutrition. Elle me fait comprendre d’abord, c’est en partie ce qu’elle produit qui lui permet de se nourrir. Par la suite, ce qu’elle n’a pas, elle vend ses produits pour s’en procurer. Bref voila sa reflexion de base. On peut logiquement tirer la conclusion selon laquelle il y’a une ‹ inter-dependance › entre production agricole et nutrition. Mais dans l’analyse de ma grand mère elle a certainement oublier (ou ne sait pas) que les differents produits qu’elle consomme doivent lui fournir de l’energie pour ses futurs travaux. Bref ils doivent contenir les differentes vitamines. Mais au delà de cette posture je rejoins @Bibi pour dire à ma grand mère que son energie et sa belle forme dont elle dispose ne proviennent pas uniquement de ce qu’elle consomme mais aussi de ce qu’elle boit. Donc ce troisième élement est important aussi dans le processus. En conclusion si on allie produits agricioles équilibrés + EAU potable =Bonne nutritition
Maintenant comme ma grand mère n’est pas journaliste, je vais repondre à la deuxième question moi-meme.

Pour parler de cela dans nos radio, il faut faire des émissions sur les differents produits qui sont produits dans chaque zone en insistant sur sa portée nutritive et sur le bien qu’il procure pour la santé. En mettant un accent sur des langues locales. cela permet de meiux s’approprier le message. Voila
Merci

pro bl

Eh bien à chaque fois que l’on parle de nutrition, rappelons nous qu’elle est entièrement dépendante de la production vivrière. Alors le lien entre la production agricole et la nutrition reste le même entre la mère et l’enfant. Ainsi une bonne nutrition est tout le profit que l’on peut tirer des produits vivriers.

C’est bien compris et merci pour cette initiative @IMaiga @Bibi

Je ne partage pas entièrement ton avis, @Charles au sujet de la nutrition qui soit entièrement dépendante de la production vivrière. Si j’ai bien compris la contribution de notre Experte @Bibi , la nutrition a un lien avec la production agricole certes, mais les facteurs ‹  › Eau potable ‹  › et ‹  › Assainissement ‹  › sont aussi à considérer. Je me trompe, les ami(e)s ?

Bonjour @alain_georges et merci pour ta contribution.
A la suite de ce que tu dis, et aussi du message de @Bibi, je voudrais noter que dans nos pays, l’agriculture a été pendant longtemps résolument orienté sur la nutrition. Ce qui se manifeste par la multi-culture, c’est-à-dire qu’une famille d’agriculteurs produit toujours plusieurs choses (céréales, légumes, volaille, bétail, etc.) qui caractérisent son alimentation. C’est pourquoi dans certaines zones, la grande partie de la ferme est consacrée au maïs par exemple, tandis que dans d’autres région, on cultive plus les tubercules comme l’igname, parce que c’est la base de l’alimentation. Et à côté du champ familial, les épouses et mères disposent toujours d’un lopin de terre où elles produisent des légumes nécessaires à la préparation des repas familiaux. Il y a aussi l’exploitation des arbres sauvages, comme le karaté qui permet de produire du beurre, le néré dont les graines servent à la production du « soumbala » au Burkina pour l’assaisonnement des repas, les feuilles de baobab riches en fer, qui servent à la préparation de la sauce, etc. C’est donc une agriculture au service de la famille, de l’humain, au service de la nutrition.
Dans cette même logique, les agriculteurs et agricultrices disposent de connaissances locales qui leur permettent par exemple d’adapter l’alimentation d’un membre de la famille en fonction de son état de santé.
Sur ce point précis, je pense qu’en tant que journalistes, nous avons un rôle important à jouer pour valoriser ces connaissances et pratiques locales en matière de nutrition. L’idée serait d’identifier des « recettes de grand-mère », donner l’opportunité à ces personnes de présenter leurs connaissances et par la suite de donner la parole à des experts en nutrition pour montrer en quoi ces pratiques répondent mieux à la nutrition humaine et qu’est-ce qui pourrait être fait pour améliorer ces pratiques traditionnelles. Cela change un peu dans le sens qu’il ne se contente pas de dire « voici les informations sur la nutrition qu’on diffuse pour nos auditeurs », mais on pars vers les auditeurs, des agriculteurs et agricultrices pour connaitre leurs « secrets » en matière de nutrition qu’on essaye de valoriser.

Qu’en dites-vous?

Maiga.

La nutrition a un lien direct avec la production agricole. La production agricole repose sur le besoin de se nourrir qui met en relation les consommateurs et les producteurs agricoles.
L’existence humaine exige que l‘alimentation des personnes fournie par le secteur agricole produise au moins des nutriments en quantités suffisantes pour répondre aux besoins de l’organisme et assurer une bonne nutrition. Si le système agricole qui fourni les aliments ne répond pas à ces exigences, les taux de malnutrition augmente, la productivité des travailleurs diminue et les personnes sont exposé à des maladies. Dans ces conditions, les moyens de subsistance sont réduits et les sociétés en souffrent.

@Adeline

1 J'aime

Merci IMaiga, à vous entendre parler on voit que vous êtes un Agriculteur.
Je vous rejoins en disant que l’Agriculture et la nutrition vont de paire sans l’un il n’y a pas l’autre. Comme vous l’avez si bien dit l’Agriculture est pratiquée depuis longtemps pour des besoins familiaux, il se trouve aussi que ces cultures sont composées des nutriments. Chez nous ici un Agriculteur fait plusieurs activités plus précisément l’élevage (bétail, volaille) et les femmes font du maraîchage en cultivant des légumes et souvent des tubercules qui complètent les autres cultures. Auparavant c’était pour se nourrir, mais maintenant ce n’est pas tout à fait le cas, beaucoup vendent ces produits agricoles maintenant sans même mettre de coté la ration familiale annuelle ce qui est très grave. Par exemple ici la région de Sikasso produit plus de 61 000 tonnes de pomme de terre des 95 000 tonnes de la production nationale, mais elle est la moins consommée dans la région, l’igname et les patates pareils. C’est pour dire que les ne consomment pas ce qu’ils produisent le plus souvent, c’est vrai il faut se faire de l’argent, il faut penser d’abord à la consommation familiale. Ce lui qui fait aussi de l’élevage ne pense qu’à l’argent et ignore que lui-même a besoin de ces produits d’élevage pour le bien de son organisme. Par exemple le bœuf est gros, prenons le poulet vous pouvez trouver des éleveurs qui ont des centaines de têtes mais n’en mangent que sauf certains tombent malade sinon ils n’ont pas le courage de les égorger et aussi une femmes qui vend des oeufs n’a pas le courage d’en donner 1 par jour à son enfant qui a besoin de ça pour ne pas tomber dans la malnutrition. Cher Maiga et chers participants l’agriculture et la nutrition sont liés pour la survie de l’homme et les animaux. Moi en tout cas je suis prêt cette année à cultiver un hectare d’Arachide et de maïs + un demi hectare de patate pour satisfaire les besoins de ma famille peut-être que je vais vous inviter à la récolte :smile:

1 J'aime

Cher Serge vous ne vous trompez pas quand vous dites de ne pas oublier l’eau potable qui la source de vie et qui apporte des éléments comme l’oxygène à l’organisme et le facteur assainissement est aussi très important, il faut surtout chasser les les mouches.

Bonsoir Chers Amis
Me voila de retour;
Bon je partage l’idée de @Bibi, je veux lui posez une ou deux questions:
quels conseils privilégiés pourriez-vous me donne pour être en bonne santé ?
L’obésité a-t-elle un lien avec la nutrition?
Je vous remercie.

Bienvenu @Bbalima. Est-ce possible de savoir de quel pays vous êtes ?
Nous en plein dans la discussion et allons aborder bientôt la dernière semaine, mais vous pouvez faire vos contributions partout où vous avez des choses à dire.
Cette semaine, nous échangeons sur la question « Quels sont les liens entre la PRODUCTION AGRICOLE et la NUTRITION? Comment peut-on parler dans nos radios de l’amélioration de la nutrition à travers l’agriculture ? »
Qu’en pensez-vous ? Nous aimerions vous entendre sur ces deux questions.

Maiga.

Oui, Serge merci beaucoup de la remarque et c’est très juste, c’est seulement que j’ai été très léger en supposant que d’emblée l’eau et l’hygiène étaient des acquis. Merci de la remarque et prochainement je ferai plus attention à ce que je dirai. Thanks a lot .

Bonjour chers collègues,

Encore une fois, nous avons passé une semaine de discussions passionnantes. Cette semaine, la question était de savoir quels sont les liens entre la PRODUCTION AGRICOLE et la NUTRITION ?
« La nutrition a un lien direct avec la production agricole. La production agricole repose sur le besoin de se nourrir qui met en relation les consommateurs et les producteurs agricoles », répond @Adeline.
Pour sa part, @Bibi nous fait remarqué que « nous avons besoin du secteur agricole pour produire les aliments auxquels nous pouvons avoir accès et qui nous fournissent les nutriments dont nous avons besoin pour notre santé, notre survie et notre productivité quotidiennes ».

Toutefois, tous les facteurs qui stimulent la nutrition ne viennent pas forcement de la production agricole, comme « la santé, l’eau et l’assainissement ».

Nous nous accordons avec @Bibi pour dire que « sans aliments, il est peu probable d’avoir une vie durable ou une nutrition optimale, voire pas du tout ». Cela renvoie à la nécessité de diversifier les productions agricoles pour « fournir la gamme appropriée de nutriments essentiels pour éradiquer toutes les formes de malnutrition ».

Parlant de la diversité de la production agricole, @Alain_georges, @Seydoucamara et @IMaiga relèvent que les familles d’agriculteurs produisent une diversité de cultures qui permettent de fournir à leurs membres l’essentiel de leur alimentation. Et là où il y a manque, la vente d’une partie des récoltes permet de combler.

Il a été souligné également le rôle important que peuvent jouer les radios dans la promotion de bonnes pratiques en matière de nutrition et aussi la valorisation des de pratiques nutritionnelles locales qui peuvent avoir une bonne incidence sur la santé des individus.

Une bonne semaine de discussion donc, comme je le disais au début. Il est temps de clôture cette semaine pour aborder la troisième et dernière semaine de notre discussion.

Merci à tous et à toutes pour votre participation et surtout continuez à partager vos analyses.

Bien à tous,
Maiga.

Bonjour,
je viens de prendre le train. @IMaiga, en escale à Niamey, au Niger m’a embarqué dans ce train où comme billet on me demande de dire la relation entre la production agricole et la nutrition.
D’entrée de jeu, je dirai que OUI. Je m’explique, en Afrique plus précisément au Sahel, ce sont deux entités intimement liées. Nos parents qui sont aux villages consomment ce qu’ils ont produit pendant la saison des pluies pour leurs besoins journaliers concernant l’alimentation. S’il y a mauvaise production, comme c’est le cas cette année, les répercussions vont se sentir le plutôt.
Pour le cas du Niger, un déficit de plus de 200 mille tonnes de céréales a été enregistré. Ce qui du coup, selon les estimations des organisations internationales va entraîner un taux de malnutrition élevée chez les enfants de moins de cinq ans.

1 J'aime

Bonjour @Bbalima et merci beaucoup pour cette contribution.
On est tout heureux d’avoir quelqu’un du Niger pour nous permettre de comprendre la situation dans ce pays. Ce que tu dis est intéressant dans ce sens que l’on convient que nutrition ne renvoie pas au simple fait de manger en quantité suffisante, mais dans une situation où les individus ne disposent pas de nourriture en quantité suffisante, cela pose directement un problème de sécurité alimentaire.